Nos enseignants-chercheurs publient : A. Chatenet-Calyste

Aurélie Chatenet-Calyste, Une consommation aristocratique, fin de siècle – Marie-Fortunée d’Este, princesse de Conti 1731-1803,  2013

 

cover

Marie-Fortunée d’Este (1731-1803) princesse d’origine modénaise, épouse en 1759 Louis-François Joseph de Bourbon-Conti, comte de La Marche. En 1776, elle se sépare de son mari et mène une vie autonome partagée entre son hôtel parisien de la rue Saint-Dominique et son château de Triel à l’ouest de la capitale. Dès les premières semaines de la Révolution, elle quitte Paris ; ses pérégrinations européennes la conduisent à Venise où elle décède en 1803.
Dépassant la simple biographie, ce livre mobilise les problématiques de l’histoire économique, sociale, culturelle pour explorer les modes de consommation d’une princesse. L’étude, fondée sur des papiers personnels, notamment les abondantes sources conservées aux Archives nationales, –comptes de sa « Maison »– ainsi qu’une partie de sa correspondance extraite des Archives de Modène interroge l’économie du quotidien princier, l’appropriation féminine des biens, la spécificité du luxe au féminin.


Sommaire

Première partie : Les cadres de la consommation : une maison féminine et princière

– Chapitre Premier : La maison d’une princesse du sang à la fin du XVIIIe siècle
– Chapitre 2 : La suite aristocratique de Marie-Fortunée d’Este
– Chapitre 3 : Les finances d’une princesse du sang
– Chapitre 4 : Les fournisseurs de la princesse de Conti

Deuxième partie : Un train de vie aristocratique et féminin à la fin du XVIIIe siècle

– Chapitre 5 : Les résidences L’hôtel et le château
– Chapitre 6 : La table d’une princesse
– Chapitre 7 : Les apparences d’une princesse du sang

Troisième partie : Une princesse entre le monde et Dieu

– Chapitre 8 : En voiture ! La mobilité d’une princesse du sang à la fin du XVIIIe siècle
– Chapitre 9 : La sociabilité d’une princesse
– Chapitre 10 : Les occupations de la princesse  entre pratiques intellectuelles et divertissements
– Chapitre 11 : La piété d’une princesse
– Conclusion générale
– Sources manuscrites
– Sources imprimées



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *