LES SERVICES D’ORDRE DES PARTIS ET SYNDICATS EN FRANCE DE LA FIN DU XIX ème SIÈCLE À NOS JOURS UNE GESTION MILITANTE DE LA VIOLENCE POLITIQUE journées d’études organisées par François Audigier

LES SERVICES D’ORDRE DES PARTIS ET SYNDICATS EN FRANCE DE LA FIN DU XIX ème SIÈCLE À NOS JOURS
UNE GESTION MILITANTE DE LA VIOLENCE POLITIQUE
Jeudi 11 juin (salle D206, UFR Sciences Humaines et Sociales, Met
z)
Vendredi 12 juin 2015 (salle Ferrari, Ile du Saulcy, Metz)
Journées d’études organisées par François Audigier (CRULH Metz)

Programme :

Jeudi 11 juin 2015 à partir de 14h
De la fin du XIXème à la Seconde Guerre mondiale : élaboration d’un modèle
de service d’ordre militant et première utilisation des appareils de sécurité
dans un contexte de tension politique
Présidence de séance : Jean-Noël Grandhomme (Université de Lorraine)
François Audigier : Introduction
Bertrand Joly (Université de Nantes) : « Les commissaires de la Ligue des Patriotes ».
Anne-Catherine Schmidt (Université de Lorraine) : « Le service d’ordre de l’Action française ».
François Audigier (Université de Lorraine) : « Les Dispo des Croix de Feu puis du PSF ».
David François (Université de Dijon) : « Les communistes et la violence militante dans l’entre-deux-guerres ».
Mathias Bouchenot (Université Paris I) : « Tenir la rue, l’autodéfense socialiste en région parisienne, 1929-1938 ».
Gilles Morin (Université Paris I) : « Le SO du RNP et du MSR »
Vendredi 12 juin 2015 à partir de 9h
De l’après-guerre à nos jours : vers la professionnalisation et la pacification
des appareils de sécurité militants ?
Présidence de séance : François Cochet (Université de Lorraine)
Pascal Girard (Université de Reims) : « Le service d’ordre de la CGT ».
Olivier Dard (Université Paris-Sorbonne) : « Les services d’ordre des organisations Algérie française de la période 1958-1961 : à l’origine de l’OAS ? ».
Théo Georget (Université de Lorraine) : « Le service d’ordre de la Ligue communiste de 1969 à 1973, entre radicalité politique et rôle institutionnel ».
Hugo Patinaux (Université de Lorraine) : « La Gauche prolétarienne dans les années 68 : l’organisation du désordre ».
Valérie Igounet (IHTP-CNRS) : « Le DPS, service d’ordre du FN ».
François Audigier : Conclusions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *