Nos enseignants chercheurs vous invitent à un colloque : Jérôme Luther Viret, Professeur d’histoire moderne

Journée « Le Gouvernement domestique en France »

Entre idéal et trahison

 

Vendredi 28 avril 2017 | à Metz

– Grand Grenier du Cloître des Récollets-

1 rue des Récollets, 57000 Metz

………………………………………………………………………….

 

Cette journée d’étude consacrée à l’histoire de la famille dans la longue durée, se veut un moment de réflexions et d’échanges sur le thème du ‘gouvernement de la famille’, au Moyen-Age et à l’époque Moderne, autour de l’idée de trahison, des idéaux poursuivis, des obstacles rencontrés et des moyens déployés pour les surmonter, dans leurs dimensions juridiques, psychiques, matérielles et économiques. Quelles sont les représentations données par les acteurs de la régulation familiale de leur propre pratique collective, les principes et les valeurs auxquels le groupe ou les acteurs saisis individuellement étaient attachés, le degré d’accord ou de désaccord atteint sur ces principes, relativement aux mœurs, aux activités économiques, à l’utilisation du patrimoine, à la satisfaction des besoins quotidiens, à l’image même que le groupe souhaite donner de lui-même sur l’extérieur ? Quelles sont les bornes mises par le droit, les arrangements de nature contractuelle, les dispositifs formels et informels visant à prévenir, à réduire et résoudre les conflits intrafamiliaux ?

 

Accueil 9h15

9h45-10h45 Table Ronde 1 : Attentes, représentations et discours

« J’ai tout oublié ; il n’en faut plus parler ». Splendeurs et misères des mémorialistes devant le gouvernement des familles, par Yohann Deguin, (Univ. de Lorraine, Metz),

 « Le couple sens dessus dessous : conflits d’autorité et rétablissement de l’ordre conjugal à l’époque de la querelle des femmes (XVIe-XVIIe s), par Charlotte Fuchs, (Univ. François Rabelais, Tours),

 Discussion

11h -12h Table Ronde 2: L’ordre domestique à l’épreuve du déshonneur

Puissance sexuelle, puissance maritale : la sexualité conjugale au cœur de l’exercice du pouvoir domestique à Paris au XVIIIe siècle, par Marion Philip, (Univ. Paris IV / EHESS, Paris)

 L’honneur de la Maison en question. Les différentes figures de la trahison domestique et leurs recompositions dans les lettres de rémission lorraines (1473-1628), par Emmanuel Gerardin, (Univ. de Strasbourg)

Discussion

12h15 -13h30 Pause déjeuner

13h30-14h30 Table Ronde 3 : fratries et gouvernement domestique

Entre indivision successorale et coseigneurie châtelaine : le château, reflet d’une gouvernance domestique nobiliaire originale dans le Westrich ?,par Jean-Daniel Mougeot, (Univ. du Luxembourg / Univ. de Lorraine, Metz)

La famille Sublet, XVIe-XVIIIe siècles. Fratries unies, de l’idéal à sa trahison, par Camille Lefauconnier-Ripoll, (EHESS, Paris)

Discussion

14h45-15h45 Table Ronde 4 : Le lignage trahi par lui-même. Droit successoral et prodigalité

 Jean II d’Auvergne et de Boulogne († 1404) : portrait du comte en « mauvais mesnagier », par Maud Ternon, (Univ. Paris I)

Le testament de M. le Prince mit un feu dans sa famille : brouilles, procès et tentatives de conciliation autour de la succession d’Henri-Jules de Bourbon-Condé (1709-1727), par Aurélie Chatenet-Calyste, (Univ. de Lorraine, Metz)

Discussion

16h -16h30 Conférence conclusive

par Jérôme Luther Viret (Univ. de Lorraine, Metz)

16h30 clôture

………………………………………………………………………….

Organisation : Jérôme Luther Viret, Université de Lorraine, CRULH,

Jerome.viret@univ-lorraine.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *