Nos enseignants chercheurs vous invitent à un colloque : Jérôme Luther Viret, Professeur d’histoire moderne

Journée « Le Gouvernement domestique en France »

Entre idéal et trahison

 

Vendredi 28 avril 2017 | à Metz

– Grand Grenier du Cloître des Récollets-

1 rue des Récollets, 57000 Metz

………………………………………………………………………….

 

Cette journée d’étude consacrée à l’histoire de la famille dans la longue durée, se veut un moment de réflexions et d’échanges sur le thème du ‘gouvernement de la famille’, au Moyen-Age et à l’époque Moderne, autour de l’idée de trahison, des idéaux poursuivis, des obstacles rencontrés et des moyens déployés pour les surmonter, dans leurs dimensions juridiques, psychiques, matérielles et économiques. Quelles sont les représentations données par les acteurs de la régulation familiale de leur propre pratique collective, les principes et les valeurs auxquels le groupe ou les acteurs saisis individuellement étaient attachés, le degré d’accord ou de désaccord atteint sur ces principes, relativement aux mœurs, aux activités économiques, à l’utilisation du patrimoine, à la satisfaction des besoins quotidiens, à l’image même que le groupe souhaite donner de lui-même sur l’extérieur ? Quelles sont les bornes mises par le droit, les arrangements de nature contractuelle, les dispositifs formels et informels visant à prévenir, à réduire et résoudre les conflits intrafamiliaux ?

 

Accueil 9h15

9h45-10h45 Table Ronde 1 : Attentes, représentations et discours

« J’ai tout oublié ; il n’en faut plus parler ». Splendeurs et misères des mémorialistes devant le gouvernement des familles, par Yohann Deguin, (Univ. de Lorraine, Metz),

 « Le couple sens dessus dessous : conflits d’autorité et rétablissement de l’ordre conjugal à l’époque de la querelle des femmes (XVIe-XVIIe s), par Charlotte Fuchs, (Univ. François Rabelais, Tours),

 Discussion

11h -12h Table Ronde 2: L’ordre domestique à l’épreuve du déshonneur

Puissance sexuelle, puissance maritale : la sexualité conjugale au cœur de l’exercice du pouvoir domestique à Paris au XVIIIe siècle, par Marion Philip, (Univ. Paris IV / EHESS, Paris)

 L’honneur de la Maison en question. Les différentes figures de la trahison domestique et leurs recompositions dans les lettres de rémission lorraines (1473-1628), par Emmanuel Gerardin, (Univ. de Strasbourg)

Discussion

12h15 -13h30 Pause déjeuner

13h30-14h30 Table Ronde 3 : fratries et gouvernement domestique

Entre indivision successorale et coseigneurie châtelaine : le château, reflet d’une gouvernance domestique nobiliaire originale dans le Westrich ?,par Jean-Daniel Mougeot, (Univ. du Luxembourg / Univ. de Lorraine, Metz)

La famille Sublet, XVIe-XVIIIe siècles. Fratries unies, de l’idéal à sa trahison, par Camille Lefauconnier-Ripoll, (EHESS, Paris)

Discussion

14h45-15h45 Table Ronde 4 : Le lignage trahi par lui-même. Droit successoral et prodigalité

 Jean II d’Auvergne et de Boulogne († 1404) : portrait du comte en « mauvais mesnagier », par Maud Ternon, (Univ. Paris I)

Le testament de M. le Prince mit un feu dans sa famille : brouilles, procès et tentatives de conciliation autour de la succession d’Henri-Jules de Bourbon-Condé (1709-1727), par Aurélie Chatenet-Calyste, (Univ. de Lorraine, Metz)

Discussion

16h -16h30 Conférence conclusive

par Jérôme Luther Viret (Univ. de Lorraine, Metz)

16h30 clôture

………………………………………………………………………….

Organisation : Jérôme Luther Viret, Université de Lorraine, CRULH,

Jerome.viret@univ-lorraine.fr

Nos enseignants chercheurs vous invitent à un colloque : Christian-Georges Schwentzel, Professeur d’histoire ancienne

« Les monnaies de Cléopâtre : entre continuité et innovation »,

à l’INHA (Institut National d’histoire de l’Art),

salle Mariette, 6 rue des Petits champs,

Paris 2e, le mardi 8 décembre, 18h-20h.

Les membres du CRULH publient :

Un article consacré à l’histoire de la famille dans une perspective comparative.

Jerome Luther Viret, « Children leaving Home in Europe in the Modern Age: Towards a Typology taking into account Western European Forms of Authority », in Dionigi Albera, Luigi Lorenzetti Luigi et Jon Matthieu (dir.), Reframing the History of family and kinship ; from the Alps towards Europe,  collection Population, Famille et Société / Population, Family and Society.

Le départ des enfants de la Maison, et spécialement celui des filles, n’avait pas la même signification d’une province à l’autre. En Normandie, les filles avaient seulement le droit pour son mariage à une somme forfaitaire, fixée arbitrairement par le père. Cela devait inciter les filles à quitter la maison rapidement de manière à constituer elle-même leur dot. Les filles, près de Paris, recevaient une avance de succession, qui ne les empêchait pas, quelques années plus tard, de venir au partage de la succession avec leurs frères. Les pères ne distinguaient pas entre filles et garçons. Les modalités financières du mariage, en même temps que d’autres facteurs, agissaient sur l’âge au mariage. Des conditions démographiques et économiques locales, mais également le statut du couple et la manière dont le travail des enfants était considéré, facilitaient ou retardaient le mariage. On envisageait le mariage différemment selon que les revenus provenaient du travail en commun de la terre ou du travail salarié au dehors, selon que les femmes étaient ou non considérées comme de véritables partenaires économiques ou selon le désir d’avantager les garçons.

 

Afficher l'image d'origine

 

Over the past few years, the cross-disciplinary field of research devoted to family and kinship history in Europe has seen the emergence of an important stream of studies developing wide-ranging comparative perspectives on great spaces and long periods. Their hypotheses and interpretative models differ somewhat with regard of the factors taken into account, and of the underlying logic identified for these processes. The first part of this volume presents a broad discussion of these recent developments. The chapters in the second part have an alpine focus and are dealing more or less directly with the theoretical framework proposed by Dionigi Albera’s book, Au fil des generations. The contributions to the third part of the book are further opening up the field. They leave the alpine terrain and are dedicated to some European contexts, with approaches that are generally influenced by the experience of Albera’s analysis of Alpine Europe

 

 

Les Mercredis du CRULH 2016-2017

 Afficher l'image d'origine

Un mercredi par mois, le CRULH invite alternativement à Metz et à Nancy un historien, pour présenter ses recherches, en lien avec l’actualité de la recherche historique, et pour dialoguer avec le public.

Les invités sont antiquisants, médiévistes, modernistes ou contemporanéistes, enseignants à l’université de Lorraine, doctorants ou extérieurs. Ces conférences sont gratuites et ouvertes à tous : historiens ou non, étudiants et enseignants, simples amateurs d’histoire.

Les conférences ont lieu le mercredi de 18h à 19h10, à Metz sur le campus du Saulcy, bâtiment de l’UFR Sciences Humaines et Sociales, en salle du conseil (D 206, 2e étage), et à Nancy sur le campus des Lettres et Sciences humaines, bâtiment A, salle 412 (4e étage).

 

Les séances messines auront lieu en salle D206 (île du Saulcy) et les nancéiennes en salle A412 du campus des Lettres et Sciences humaines. Elles débuteront à 18h. La séance du 2 novembre 2016 fera exception (voir ci-dessous).

21 septembre 2016 (Nancy) : Léonard DAUPHANT (université de Lorraine), « Les frontières de France à la fin du Moyen Âge ».

12 octobre 2016 (Metz) : Hervé HUNTZINGER (université de Lorraine), « Le contrôle de la frontière romaine dans l’Antiquité tardive ».

2 novembre 2016 (Nancy) : Philip BENEDICT (université de Genève, IHR), « La première diffusion de la Réforme dans l’espace francophone et la Lorraine ». Cette séance aura lieu au temple réformé de Nancy, à 20h30.

7 décembre 2016 (Metz) : Joseph SCHMAUCH (doctorant, université de Lorraine), « Quel avenir pour l’Alsace-Lorraine ? Réflexions franco-allemandes pour une région disputée (1914-1918) ».

18 janvier 2017 (Nancy) : Laurence GUIGNARD (université de Lorraine), « La lune du XIXe siècle : de la frontière au territoire ».

15 février 2017 (Metz) : Laurent COMMAILLE (université de Lorraine), « Qu’est-ce que la frontière pour l’entreprise ? »

15 mars 2017 (Nancy) : Audrey BECKER (université de Lorraine) et Jokin LANZ (doctorant, université du Pays Basque), « Frontières et diplomatie dans l’Antiquité tardive. Problèmes méthodologiques ».

5 avril 2017 (Metz) : Stefano SIMIZ (université de Lorraine), « Construire les frontières du sacré en France entre 1550 et 1650 ».

26 avril 2017 (Nancy) : Bruno MAES (université de Lorraine), « Les sanctuaires de la frontière ».

10 mai 2017 (Metz) : Jean-Daniel MOUGEOT (doctorant, universités de Lorraine et du Luxembourg), «Une noblesse transfrontalière ? Comtes et sires du Westrich à la fin du Moyen Âge (XIVe-XVe siècles) ».

Jérôme Viret

rentrée 2016

ENGAGEZ VOUS !

Chers étudiants lauréats d’une licence,

Nous vous adressons toutes nos félicitations pour votre réussite.

Les vacances approchent…

Mais il est déjà temps de préparer la rentrée 2016 !

 

Rejoignez le Master Recherche histoire Politique et Conflits de l’Université de Lorraine, Metz

 

http://shs-metz.univ-lorraine.fr/content/master-histoire-et-etudes-europeennes-specialite-sciences-historiques

 

Contactez dès à présent les enseignants-chercheurs du département d’histoire de Metz pour préparer votre projet de mémoire de recherche.

 

A très bientôt,

Nos enseignants chercheurs à la radio : Christian-Georges Schwentzel

http://www.rtl.fr/culture/medias-people/cleopatre-et-les-tomates-dans-la-curioisite-7783911778

Cléopâtre était-elle une reine ou une courtisane ?

Cléopâtre était elle vraiment si belle ? saviez-vous qu’elle avait « inventé » le luxe ? menait-elle une vie dé débauche ? S’est-elle bien donné la mort à l’aide d’un serpent ?
Le mythe de Cléopâtre est toujours aussi présent, Christian-Georges Schwentzel vous aide à démêler le vrai du faux !
Il est l’auteur de Cléopâtre, la déesse reine paru chez Payot

 

ENGAGEZ VOUS !

Chers étudiants lauréats d’une licence,

Nous vous adressons toutes nos félicitations pour votre réussite.

Les vacances approchent…

Mais il est déjà temps de préparer la rentrée 2015 !

 

Rejoignez le Master Recherche histoire Politique et Conflits de l’Université de Lorraine, Metz

 

http://shs-metz.univ-lorraine.fr/content/master-histoire-et-etudes-europeennes-specialite-sciences-historiques

 

Contactez dès à présent les enseignants-chercheurs du département d’histoire de Metz pour préparer votre projet de mémoire de recherche.

 

A très bientôt,

 

 

 

Nos enseignants chercheurs publient : Christian Schwentzel, Le monde romain de 70 av. J.-C. à 73 apr. J.-C., nouvelle édition, juin 2015

Le monde romain de 70 av. J.-C. à 73 apr. J.-C.

Capes et Agrégation Histoire et Géographie

http://www.armand-colin.com/le-monde-romain-de-70-av-j-c-73-apr-j-c-np-capes-et-agregation-histoire-et-geographie-9782200602802

Cet ouvrage traite d’un siècle et demi de l’histoire de Rome que l’historiographie traditionnelle sépare généralement en deux périodes distinctes : la fin de la République, jusqu’en 30 ou 27 av. J.-C., et le début de l’Empire. Cette périodisation tranchée repose sur l’idée, aujourd’hui discutée, qu’Auguste aurait mis en place un type de régime fondamentalement nouveau.
Les bornes chronologiques correspondent à deux recensements. En 70 av. J.-C., le dernier census républicain entérine l’accès de tous les Italiens à la citoyenneté romaine ; en 73 apr. J.-C., la censure de Vespasien et Titus légitime l’emprise de la dynastie flavienne sur l’Empire.
Cinq grandes problématiques, en lien avec la recherche récente, sont mises en évidence : la construction d’un pouvoir personnel, de type monarchique, par les imperatores, notamment Jules César, puis par Auguste ; les transformations politiques conduisant de la République au principat ; l’intégration dans le monde romain, espace de paix et de prospérité ; la place de Rome et plus largement de l’Italie dans ce monde romain ; la définition de la romanité et le phénomène de la romanisation.Le monde romain de 70 av. J.-C. à 73 apr. J.-C. - NP - Capes et Agrégation Histoire et Géographie

Cléopâtre, la déesse (mortelle) du Nil, émission France Culture, Christian Schwentzel

La dernière des Ptolémée, déesse-reine et femme serpent, maîtresse de Jules César et épouse de Marc-Antoine, n’a eu de cesse de fasciner le public et les artistes.

POur réécouter l’émission Une vie, une oeuvre avec la participation de Ch-G Schwentzel, Professeur d’histoire ancienne à l’Université de Lorraine (Metz) :

Bonne écoute !

LES SERVICES D’ORDRE DES PARTIS ET SYNDICATS EN FRANCE DE LA FIN DU XIX ème SIÈCLE À NOS JOURS UNE GESTION MILITANTE DE LA VIOLENCE POLITIQUE journées d’études organisées par François Audigier

LES SERVICES D’ORDRE DES PARTIS ET SYNDICATS EN FRANCE DE LA FIN DU XIX ème SIÈCLE À NOS JOURS
UNE GESTION MILITANTE DE LA VIOLENCE POLITIQUE
Jeudi 11 juin (salle D206, UFR Sciences Humaines et Sociales, Met
z)
Vendredi 12 juin 2015 (salle Ferrari, Ile du Saulcy, Metz)
Journées d’études organisées par François Audigier (CRULH Metz)

Programme :

Jeudi 11 juin 2015 à partir de 14h
De la fin du XIXème à la Seconde Guerre mondiale : élaboration d’un modèle
de service d’ordre militant et première utilisation des appareils de sécurité
dans un contexte de tension politique
Présidence de séance : Jean-Noël Grandhomme (Université de Lorraine)
François Audigier : Introduction
Bertrand Joly (Université de Nantes) : « Les commissaires de la Ligue des Patriotes ».
Anne-Catherine Schmidt (Université de Lorraine) : « Le service d’ordre de l’Action française ».
François Audigier (Université de Lorraine) : « Les Dispo des Croix de Feu puis du PSF ».
David François (Université de Dijon) : « Les communistes et la violence militante dans l’entre-deux-guerres ».
Mathias Bouchenot (Université Paris I) : « Tenir la rue, l’autodéfense socialiste en région parisienne, 1929-1938 ».
Gilles Morin (Université Paris I) : « Le SO du RNP et du MSR »
Vendredi 12 juin 2015 à partir de 9h
De l’après-guerre à nos jours : vers la professionnalisation et la pacification
des appareils de sécurité militants ?
Présidence de séance : François Cochet (Université de Lorraine)
Pascal Girard (Université de Reims) : « Le service d’ordre de la CGT ».
Olivier Dard (Université Paris-Sorbonne) : « Les services d’ordre des organisations Algérie française de la période 1958-1961 : à l’origine de l’OAS ? ».
Théo Georget (Université de Lorraine) : « Le service d’ordre de la Ligue communiste de 1969 à 1973, entre radicalité politique et rôle institutionnel ».
Hugo Patinaux (Université de Lorraine) : « La Gauche prolétarienne dans les années 68 : l’organisation du désordre ».
Valérie Igounet (IHTP-CNRS) : « Le DPS, service d’ordre du FN ».
François Audigier : Conclusions.

Mercredis du CRULH: mercredi 27 mai, A Chatenet-Calyste

Pour la dernière séance des mercredis du crulh cette année :

Aurélie Chatenet-Calyste ( 😉 ) vous présentera ses travaux sur « Papiers privés et écriture biographique : le cas de Marie-Fortunée d’Este, princesse de Conti (1731-1803) »

 

Rendez-vous donc le 27 mai de 18h à 19h10, en Salle du Conseil (D206, 2ème étage), bât. D de l’UFR SHS, campus du Saulcy.

 

 

 

 

Colloque « Héros grecs à travers le temps » (Metz), Laurence Baurain

Du 28 au 30 mai 2015 se tiendra à Metz un colloque organisé par Laurence Baurain-Rebillard et intitulé « Héros grecs à travers le temps : autour de Bellérophon, Cadmos, Persée, Thésée ».

 

Le colloque se tiendra au cloître des Récollets, salle capitulaire (1 rue des Récollets 57000 Metz).

 

 

https://antiquitas.hypotheses.org/files/2015/05/Capture-d%E2%80%99e%CC%81cran-2015-05-11-a%CC%80-19.19.26.png

 

Jeudi 28 mai 2015
13h30 : Accueil des participants
Présidence de séance : Jeanne-Marie Demarolle (Université de Lorraine)
14h : Laurence Baurain-Rebillard (Université de Lorraine) : Introduction
14h35 : Claude Baurain (Université de Liège) : « Persée à Némée ».
15h10 : Jean-Pierre Darmon (CNRS) : « Persée dans le décor domestique
romain ».
15h45 : Discussion et pause
Présidence de séance : Christian-Georges Schwentzel (Université de Lorraine)
16h30 : Martin Galinier (Université de Perpignan) : « De l’usage des héros à
Rome : exemples, contextes et intentions ».
17h05 : Emmanuel Ussel (INHA) : « Le proche et le lointain : spécularité du
mythe et imaginaire du monstrueux dans la Libération d’Andromède de
Piero di Cosimo ».
17h40 : Discussion

 

 

Vendredi 29 mai 2015
Présidence de séance : Jean-Pierre Darmon (CNRS)
9h : Anne-Elisabeth Spica (Université de Lorraine) : « Les héros et les emblèmes :
quelques polyphonies allégoriques ».
9h35 : François Lissarrague (EHESS) : « Métamorphoses de Pégase ».
10h10 : Thomas Morard (Université de Liège) : « En quête de catastérismes. Indices
iconographiques de ce type de métamorphoses sur les vases italiotes ».
10h45 : Discussion et pause
11h30 : Daniela Gallo (Université de Lorraine) : « Persée dans la sculpture européenne
du XVIIIe siècle ».
12h05 : Jeanne-Marie Demarolle (Université de Lorraine) : « De la dérision : Félix
Vallotton, Persée et Andromède ».
12h40 : Discussion et déjeuner-buffet
Présidence de séance : François Lissarrague (EHESS)
14h : Karin Mackowiak (Université de Franche-Comté) : « Errances entre Thèbes et
Athènes : la réception du mythe de fondation de Cadmos à l’époque classique ».
14h35 : Alan Shapiro (Johns Hopkins University, Maryland) : « La famille de Thésée : le
héros comme fils, père et mari à l’époque de Périclès ».
15h10 : Céline Bohnert (Université de Reims) : « Thésée sur la scène lyrique (1675) :
une mythologie d’opéra ».
15h45 : Discussion et pause
Présidence de séance : Daniela Gallo (Université de Lorraine)
16h30 : Judith Le Blanc (Université de Rouen) : « Les héros grecs dans les tragédies
lullystes et leurs avatars parodiques ». Texte lu
17h05 : Paul-Antoine Colombani (Université de Corse) : « Évolutions et représentations
contemporaines du héros grec ».
17h40 : Discussion

Samedi 30 mai 2015
Présidence de séance : Alan Shapiro (Johns Hopkins University)
9h : Laurence Baurain-Rebillard (Université de Lorraine) : « Thésée, héros
politique, figure polémique (VIIe-IVe s. avant notre ère) ».
9h35 : Pascal-François Bertrand (Université de Bordeaux) : « Louix XV, Thésée et
les Gobelins ». Texte lu
10h10 : Discussion et pause
11h : Ariane Eissen (Université de Poitiers) : « Quand Thésée devient héros pour
la jeunesse ».
11h35 : François Lissarrague : Conclusions.

 

Renseignements : Laurence Baurain-Rebillard (laurence.baurain@univ-lorraine.fr)

 

 

 

 

Signes et manifestations identitaires dans les Trois-Évêchés, Journées d’études Catherine Bourdieu

Signes et manifestations identitaires dans les Trois-Évêchés

 

 

 

 

 

La 5e journée d’étude du groupe de recherche Les Trois-Évêchés aura lieu samedi 27 juin 2015. Elle inaugurera une série de travaux échelonnés dans les années à venir à propos de l’identité des Trois-Evêchés entre le milieu du XVIe et le XVIIIe siècle. Au-delà des idées généralement admises à propos de la prépondérance des évêques, de la présence du parlement et des liens particuliers et variables avec le royaume de France, il s’agira de commencer à observer les spécificités qui se dégagent sur le plan politique, économique, spirituel, juridique et artistique. La mise en perspective de la situation des trois villes principales permettra de mettre en évidence la définition des évêchés, les conditions d’existence des populations évêchoises et les représentations illustrant cette identité.

 

 

 

 

Date : 27 juin 2015
Lieu :  Villey-Saint-Étienne

Programme :

Contact : catherine.bourdieu@univ-lorraine.fr

Mercredis du CRULH, mercredi 6 mai,

Mercredi 6 mai nous aurons le plaisir d’écouter

Cédric Brélaz, maître de conférences habilité de l’Université de Strasbourg qui nous présentera ses travaux sur

« Le devenir de la démocratie grecque sous la domination de Rome:  pratiques et mentalités politiques à l’époque postclassique »

Rendez-vous donc le 6 mai de 18h à 19h10, en Salle du Conseil (D206, 2ème étage), bât. D de l’UFR SHS, campus du Saulcy.

https://unistra.academia.edu/CédricBrélaz

 

 

colloque « Échanges, passages et transferts à la cour du duc Léopold (1698-1729) » 12-13 mai 2015, Lunéville

« Échanges, passages et transferts à la cour du duc Léopold (1698-1729) » 

Forme

 

 

                              Claude Jacquart, Portrait équestre du duc Léopold (vers 1720)

Colloque organisé par Anne Motta (Université de Lorraine)

anne.motta@univ-lorraine.fr

                                                                   Entrée libre 

 

 Mardi 12 mai 2015  Matinée : chapelle du château de Lunéville 

 

8h30 : Accueil

 

9h : Discours d’accueil (Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle, Centre

Régional Universitaire Lorrain d’Histoire , Institut d’Histoire Culturelle Européenne)

 

9h15-9h30 : Anne Motta (Université de Lorraine) : Introduction 

 

9h30-10h15 : Conférence inaugurale par Daniel Roche (Collège de France), « Cosmopolitisme au XVIIIe siècle, localisme et ouverture ». 

 

 

Présidence de séance : Didier Francfort (IHCE) 

 

L’étranger dans l’espace aulique : figures multiples 

 

10h20-10h45 : Général Alain Petiot (Académie de Stanislas, Nancy) : « D’Innsbruck à Lunéville. L’expérience de l’exil du duc Léopold ».  

 

10h45-11h10 : Frédéric Richard-Maupillier (Avocat, Metz) : « Les Irlandais à la cour de Lorraine ». 

 

11h10-11h20 : Débat 

11h20-11h35 : Pause 

 

11h35-12h00 : Catherine Guyon (Université de Lorraine) : « Les hommes d’Église, les étrangers et la diversité culturelle à Lunéville sous le règne du duc Léopold ». 

 

12h00- 12h25 : Jean Boutier (EHESS Marseille) : « À l’épreuve du cosmopolitisme. 

Les noblesses européennes à l’académie de Lunéville-Nancy, 1699-1730 ». 

 

 

12h25-12h40 : Débat 

 

 Mardi 12 mai 2015 Après-midi : pavillon du commun nord 

 

 

Présidence de séance : Jean Boutier (EHESS, Marseille) 

 

Une cour des confins : entre France et Empire 

  

 

14h30 – 14h55 : Renate Zedinger (Université de Vienne) : « Entre Vienne et Versailles  : un enjeu politique difficile pour Léopold de Lorraine  ». 

 

14h55-15h20 : Jonathan Spangler (Manchester Metropolitan University) : « Les stratégies d’accroissement de la gloire ducale par le rappel des princes du sang lorrains ». 

 

15h20-15h45 : Amélie Voisin (Doctorante, Université Lyon 2) : « Fascination, dédain et crainte : le duc Léopold face à l’influence française ».  

 

15h45-15h55 : Débat 

15h55-16h15 : Pause 

 

16h15-16h40 : Benoît Boutet (Docteur en histoire) : « Des hommes, des familles proches de la cour ducale accédant au parlement de Metz ».  

 

16h40-17h05 : Laurent Jalabert (Université de Lorraine) : « Monsieur d’Audiffret, résident, observateur et espion à la cour de Lorraine (1703-1733). 

 

17h05-17h30 : Eric Hassler (Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine, Université de Paris 1) : « « Mes estats estant situés entre l’Allemagne et la France, il faudra prendre de l’une et de l’autre ». Vienne, Versailles, Lunéville : réflexions sur les « modèles » de cour entre la fin du XVIIe et le premier tiers du XVIIIe siècle ». 

 

17h30-17h40 : Débat 

 

  

Mercredi 13 mai 2015 Matinée : pavillon du commun nord 

 

Présidence de séance : Pierre Sesmat (Université de Lorraine) 

 

Diversité artistique et expériences transculturelles 

 

9h00-9h25 : Alain Philippot (Château de Lunéville) : « L’exotisme au temps de Léopold, entre esthétique et récupération politique ».

 

9h25-9h50 : Jean Saint-Ramond (Ingénieur Arts et Métiers) : « Lunéville entre Londres et Vienne : Philippe Vayringe et les premiers planétaires »

 

9h50-10h15 : Aurélie Chatenet-Calyste (Université de Lorraine) :  

« Une consommation ducale cosmopolite ? Fournisseurs étrangers et réseau marchand international au service de la cour de Lorraine ». 

 

10h15-10h25 : Débat 

10h25-10h40 : Pause 

 

10h40-11h05 : Thierry Franz (Château de Lunéville) : « Entre baroque et classicisme, l’art de cour lorrain face au jeu des modèles européens. L’exemple des résidences ducales sous le règne de Léopold ». 

 

11h05-11h30 : Raphaël Tassin (Docteur en histoire de l’art, EPHE) : « La place des architectes italiens dans les stratégies politiques du duc Léopold ». 

 

11h30-11h55 : René Depoutot (Université de Lorraine) : « La musique à la cour de Léopold 1er. Cosmopolitisme et prédominance de l’influence française ».  

 

11h55-12h10 : Débat 

 

12h10-12h30 : Stefano Simiz (Université de Lorraine) : Conclusions. 

 

Après-midi 

 

14h-15h30 : Visite du château de Lunéville guidée par Thierry Franz. Inscription sur place.