Nos enseignants-chercheurs publient : Christine Barralis, Eglise et Etat, Eglise ou Etat ? Les clercs et la genèse de l’Etat moderne.

Eglise et Etat, Eglise ou Etat ? Les clercs et la genèse de l’Etat moderne.

Auteur : Christine Barralis, Jean-Patrice Boudet, Fabrice Delivré et Jean-Philippe Genet (Dir.)
Editeur : Publications de la Sorbonne, 2014, 500 pages.

Résumé :
Vingt-cinq ans après la parution des actes du colloque État et Église dans la genèse de l’État moderne, la retraite d’Hélène Millet nous donne une excellente occasion de mesurer le chemin parcouru depuis 1986 et de faire un nouveau bilan en renversant les données de la question. Dans quelle mesure les clercs ont-ils participé à la genèse de l’État moderne et à la naissance de l’institution ecclésiale en tant qu’État aux derniers siècles du Moyen Âge ? Dans quelle mesure ont-ils au contraire résisté à ce double processus et suscité des contre-pouvoirs ? Quels ont été les contacts et la circulation des modèles organisationnels et culturels entre la curie pontificale et les cours royales et princières ? L’importance de ces problèmes que de nombreux travaux récents – à commencer par ceux d’Hélène Millet – ont profondément renouvelé a conduit à leur consacrer l’une des quatre conférences du cycle Comparative Political Studies du programme Signs and States (European Research Council). En choisissant Bourges comme lieu de réunion, les organisateurs du colloque ont opté pour un lieu privilégié d’expression de la puissance rivale de l’Ecclesia illustré par la Pragmatique Sanction. C’est aussi la cité de l’un des princes les plus fastueux du xve siècle, Jean de Berry, et la capitale temporaire du roi de France, Charles VII.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.