Master 1 Histoire -Présentation du parcours “Politique, Violences et Conflits de l’Antiquité à nos jours”

Le Parcours « Politique, Violences et Conflits de l’Antiquité à nos jours » du master Histoire, civilisations, patrimoine, vise à former des professionnels de la recherche et de la médiation de la donnée historique, pour des emplois dans les secteurs culturel, patrimonial, archivistique… Il développe des compétences pointues en termes de construction d’enquête, d’analyse et de synthèse, initie à la collecte des sources (des archives aux documents électroniques), forme à l’analyse critique des documents (discours, images, témoignages oraux, etc.), ainsi qu’aux techniques de l’histoire. Adossé aux travaux des membres du CRULH (Centre de Recherche Universitaire Lorrain d’Histoire), ainsi qu’à un séminaire (Mercredis du Crulh) à des journées d’études et colloques, il permet d’approfondir des savoirs et des méthodes propres à différentes disciplines, périodes ou champs de recherche, au moyen d’une approche agonistique, militaire et politique, centrée sur les tensions, les conflits et leur résolution. L’histoire des conflits y est abordée de façon originale, sous des angles peu explorés tels que la constitution d’une expérience combattante, des cultures militaires, par une étude des « fronts intérieurs », de l’impact des conflits sur les sociétés… Elle envisage le politique sous tous ses aspects : gestion du pouvoir, discours sur le politique, structures de gouvernement et systèmes étatiques, réseaux de pouvoirs et encadrement des populations, propagande, lobbying…. L’étude conjointe de ces deux grandes thématiques permet d’envisager dans leur globalité les questions de pacification et de conflits et d’approcher ainsi le cœur même du fonctionnement des sociétés humaines. Le master est ouvert aux historiens, aux historiens de l’art, aux juristes formés à l’histoire du droit, aux étudiants de lettres anciennes et modernes. Les sujets peuvent être choisis en histoire politique, économique, sociale et culturelle, en tenant compte des apports de l’histoire des représentations et des sensibilités, du genre et de l’histoire connectée.

Compétences visées

• Connaissance et maniement d’archives (écrites, orales, environnement numérique)

• Maîtrise de la documentation et de corpus importants de documents

• Capacité d’analyse de textes, images, enregistrements audios et vidéos, etc..

• Compétences rédactionnelles et éditoriales (mémoire, notes de lecture, comptes rendus)

• Aisance dans la présentation à l’oral, capacité à animer une discussion

• Acquisition d’une profondeur historique face aux problèmes contemporains.

• Acquisition d’un savoir-être : faire preuve d’adaptabilité, de psychologie, de réactivité, d’autonomie, de pédagogie.