François Cochet

François Cochet, Professeur d’Histoire contemporaine à l’UFR SHS-Metz  a le plaisir de vous annoncer la parution de ses dernières publications que pourrez retrouver dans :

– Expérience combattante / XIX° – XXI° siècles / Tome IV / L’expérience traumatique aux éditions Actes académiques
– Archives de la Grande Guerre : Des sources pour l’histoire aux Presses universitaires de Rennes
– Foi, religion et sacré dans la Grande Guerre aux éditions Artois Presses Université

– I Guerra Mundial. Globalização e Guerra Total aux éditions LER historia n°66

François Cochet Idées reçues sur la Première Guerre mondiale.

Idées reçues sur la Première Guerre mondiale.

Auteur :  François Cochet.
Editeur : Paris, Le Cavalier Bleu, 2014, 200 pages.

Résumé : Notre société française du XXIe siècle est fascinée par la Première Guerre mondiale. L’édition, le cinéma et la télévision se sont emparés du sujet, véhiculant par là-même de nombreuses idées reçues. Car la mémoire est à l’histoire ce que la caricature est au dessin, elle force le trait, exagère, simplifie : “L’assassinat de François-Ferdinand a déclenché le début des hostilités”, “Ce fut principalement une guerre de tranchées”, “Les femmes sont mises au travail”, “Clemenceau et Pétain ont fait gagner la guerre”, “Sans les Etats-Unis, la guerre aurait été perdue”, “Toute une génération a été inutilement sacrifiée…”. François Cochet s’attache ici à rétablir les faits et nuancer la vulgate de cette “Grande Guerre” qui continue de hanter les esprits.

 

François Cochet La Grande Guerre : fin d’un monde, début d’un siècle.

La Grande Guerre : fin d’un monde, début d’un siècle.

Auteur :  François Cochet.
Editeur : Paris, Perrin, 2014, 517 pages.

Résumé : La guerre de 1914-1918 ouvre tragiquement le XXe siècle, souvent nommé le “siècle de la guerre”. Mais ce conflit n’a pas soudainement éclaté à l’été 1914 pour s’interrompre tout aussi brutalement en 1918 : il s’inscrit mentalement dans des comportements issus d’un long XIXe siècle, tout autant qu’il innove et ouvre la voie aux affrontements du XXe siècle. Sondant les mentalités, l’action des chefs comme des humbles, des civils comme des militaires, interrogeant les attitudes de ceux qui décident, autant que de ceux qui vivent la guerre dans le froid des usines ou dans la boue des tranchées, l’auteur envisage, sans parti pris, toutes les dimensions – militaires, économiques, sociales et politiques – de ce conflit total.
Il aborde aussi bien le monde des combattants que celui des arrières, les fronts européens qu’asiatiques ou africains. Synthèse d’ampleur, l’ouvrage répond à toutes les questions que l’honnête homme se pose sur cet affrontement parfois dantesque. Refusant de céder à une lecture partisane et exclusivement hexagonale, il se place résolument dans une approche comparative de la première des deux guerres mondiales, un conflit qui a profondément marqué les sociétés contemporaines et demeure, pour les Français, LA Grande Guerre par l’ampleur des pertes, des destructions et des deuils..