François Cochet

François Cochet, Professeur d’Histoire contemporaine à l’UFR SHS-Metz  a le plaisir de vous annoncer la parution de ses dernières publications que pourrez retrouver dans :

– Expérience combattante / XIX° – XXI° siècles / Tome IV / L’expérience traumatique aux éditions Actes académiques
– Archives de la Grande Guerre : Des sources pour l’histoire aux Presses universitaires de Rennes
– Foi, religion et sacré dans la Grande Guerre aux éditions Artois Presses Université

– I Guerra Mundial. Globalização e Guerra Total aux éditions LER historia n°66

Frédérique Lachaud

Parution du Companion to John of Salisbury (Brill’s Companions to the Christian Tradition, vol. 57), édité par Frédérique Lachaud et Christophe Grellard, avec des contributions de

Julie Barrau, David Bloch, Karen Bollermann, Cédric Giraud, Christophe Grellard, Laure Hermand-Schebat, Frédérique Lachaud, Constant Mews, Clare Monagle, Cary Nederman, Ronald Pepin, Yves Sassier, Sigbjorn Sonnesyn.
http://www.brill.com/products/book/companion-john-salisbury

 

C. Schwentzel, Cléopâtre, la déesse-reine

Christian-Georges SCHWENTZEL, Cléopâtre la déesse-reine, Payot, octobre 2014.

Femme fatale par excellence, à la beauté légendaire et à la mort tragique, Cléopâtre (v. 69 av. J.-C.–30 av. J.-C.) est sans doute la plus célèbre des femmes de l’Antiquité. Son nom même, honni par les poètes latins, est évocateur de luxe, de pouvoir et d’érotisme. Dans son sillage vénéneux, elle a entraîné tour à tour le grand César, père putatif du petit Césarion, et son successeur Marc Antoine, vaincu de la bataille d’Actium.

Depuis dix ans, d’importantes découvertes archéologiques, numismatiques et épigraphiques ont fait progresser notre connaissance de la reine d’Égypte. À la fois « pharaonne » traditionnelle pour ses sujets égyptiens et reine macédonienne, descendante d’un officier d’Alexandre le Grand, pour les Grecs, elle assume une double identité culturelle : déesse-reine, la dernière des Ptolémées se veut la réincarnation d’Isis autant que celle d’Aphrodite. Héritière d’un empire « ami » des Romains, en fait un protectorat de Rome, Cléopâtre rêve de la fusion d’un grand et puissant Empire romano-ptolémaïque. Sa démesure en a fait un mythe, mille fois exploité et réinterprété à travers les siècles. C’est à une relecture de ses divers visages que nous convie l’auteur, en Europe mais aussi, et de façon surprenante, dans le monde arabe ou en Amérique du Nord, où elle fait figure d’icône noire.